Menu

L.R. Les silences d’un résistant (2015) – Prix 2016 de la LICRA

Cofondateur de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) en 1927, engagé volontaire en 1940, évadé du Stalag où il était retenu prisonnier, L.R. est ce qu’on appelle un résistant de la première heure. Membre actif puis chef de la principale filière d’évasions de France, via Gibraltar, au sein du Special Operations Executive des services secrets britanniques, celui qu’on appelle alors Lucien, qui sera Lucien Rachet, et plus tard Socrate, devient agent des services français en 1943. Ses missions le conduisent en France, en Espagne, à Alger, à Londres. Avec la mission « Clé », de Gaulle en mars 1944 lui confie personnellement le soin de restructurer la Résistance dans la perspective de la Libération.

Quelle singulière trajectoire que celle de ce juif russe immigré né en 1905 et naturalisé français en 1938 ! De Jacques Chaban-Delmas à Pierre Mendès France, du général Koenig au général de Gaulle, de Joseph Kessel à Pierre Dac et bien d’autres, son itinéraire défile sous nos yeux. Sont ici restituées sans maquillage les figures de la Résistance, en ses rivalités comme en ses fraternités profondes, ses zones d’ombre et ses hauts faits d’armes.

S’appuyant sur des archives officielles, françaises et britanniques, ainsi que sur des documents familiaux inédits François Rachline revisite tout un pan de notre histoire. Il en offre une version humaine et inattendue au fil d’une enquête saisissante sur un homme : son père.

Voir le site du livre, avec la vidéo du feuilleton en dix épisodes (2017) : « Un homme dans l’Histoire » (conçu et réalisé pour RCJ (94,8 FM) par Paule Henriette Lévy, avec François Rachline).

Critiques

«Il se dégage une forte impression de ce récit constamment tenu entre l’histoire et la mémoire. […]. L’essentiel est dit entre pudeur, affection et admiration : on ne connaît jamais vraiment son père.»Livres Hebdo – 19 juin 2015
«François Rachline […] ignorait tout, ou presque, des diverses vies de ce sage silencieux que fut son père.
Il est parti à sa recherche, des années, de façon objective et subjective. Son enquête visite les lieux, scrute carnets, agendas et documents des services spéciaux, interroge les derniers témoins, recoupe toutes les données. […] Mais, dans ce périple, François Rachline est parti également en quête de lui-même, de sa relation à son père, mort quand il avait 20 ans. Il l’a connu sans vraiment le connaître, veut aujourd’hui le rencontrer, d’homme à homme, par-delà le temps et la mort. Le fils, se souvient parfois de telle parole, de tel geste, que l’enquêteur confronte aux archives et aux silences.
L’exercice était périlleux, cerné par quantité de pièges, excès de pathos ou fausse froideur. L’écrivain les évite tous. Il sait apparaître dans son récit sans accaparer l’attention ; nourrir d’émotion contenue cette recherche magistrale. Ce qui donne à ce récit inclassable une force et une acuité véritablement rarissimes.
»Roger-Pol Droit – Le Monde – 04 septembre 2015
«(François Rachline), loin de se contenter d’un portrait à mémoire pieuse, est allé dénicher dans les témoignages et les archives cette richesse historique et humaine que L.R. ne livrait à ses proches qu’avec parcimonie.»Rémi Kauffer – Le Figaro Magazine – 04 septembre 2015
«Un livre excellent dans sa richesse et sa simplicité.»Pierre Nora, de l'Académie Française – Lettre personnelle – 30 septembre 2015
«Une page inédite de l’histoire de la Résistance, une enquête haletante (…), un récit romanesque et inédit.»Jean-Louis Servan-Schreiber – Clés – 01 octobre 2015
«Un ouvrage historique de référence, une biographie émouvante, mais surtout une réflexion sur les valeurs, le courage et l’engagement.»François Heilbronn – L'Arche – 15 octobre 2015
«Dans ces "Silences d'un Résistant", qui se lisent comme un roman, l'auteur dresse un captivant portrait de son père, L.R., Lazare Rachline, alias Lucien Rachet, ou dit Socrate.»Eric de Bellefroid – La Libre Belgique – 19 octobre 2015
«Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce livre passionnant, et on ne saurait mieux faire que de recommander chaleureusement la lecture de cet ouvrage, qui relate le parcours d’un Mensch, qui a voué une grande partie de sa vie à autrui et à la France.»Pierre Dreyfus – Jerusalem Post - Edition française – 27 janvier 2016
«Je suis sous le coup d'une lecture qui m'a fortement marqué.»Edgar Morin – Lettre personnelle – 12 février 2016
«Au-delà du remarquable intérêt historique du livre, qui s'appuie entièrement sur des archives historiques et familiales, il y a donc un fils qui cherche son père. En partant à la recherche de Lazare Rachline, l'auteur réalise non seulement un travail de mémoire patrimoniale, mais aussi un émouvant hommage filial. Sans pathos et dans une langue élégante se dessine donc progressivement le portrait sensible d'un homme dont les valeurs universelles restent plus que jamais importantes à rappeler»Pia Ader – Le Droit de Vivre – 29 avril 2016
«C’est un mémorial en même temps qu’une enquête historique de belle tenue que réalise François Rachline avec ce livre (…). On regrettera qu’il ait fallu attendre ce livre pour retrouver le fil d’une existence exemplaire, et au premier chef pendant la Seconde Guerre mondiale. »David Bellamy – Revue Espoir de la Fondation Charles de Gaulle - n°188, Hiver 2017 – 15 décembre 2018
«»